Le réchauffement climatique préoccupe peu les Belges de plus de 55 ans

Le réchauffement climatique préoccupe peu les Belges de plus de 55 ans

Mercedes-Benz s’est penché sur les préoccupations écologiques des automobilistes belges à l’approche de l’offensive EQ

Lundi 9 juillet 2018 — Pas moins de trois automobilistes belges sur quatre (76 %) de moins de 35 ans sont convaincus que nous devons tous diminuer notre utilisation de la voiture afin de lutter contre le réchauffement climatique. C’est ce qui ressort de la récente enquête menée par iVOX pour le compte de Mercedes-Benz. La « plus vieille » générationsemble nettement moins préoccupée par l’environnement, seuls 65 % des Belges âgés entre 35 et 54 ans partageant cet avis. Mais ce sont surtout les automobilistes de plus de 55 ansqui sortent du lot : plus de la moitié d’entre eux (53 %)estiment qu’en tant que citoyen ordinaire, ils ne peuvent pas faire grand-chose au changement climatiqueet que cette tâche incombe aux pouvoirs publics et aux entreprises (contre 42 % des Millennials et 39 % des Belges âgés entre 35 et 54 ans). Le groupement automobile Daimler AG prend en tout cas ses responsabilités. Après le lancement de la quatrième génération de Smart électrique, la marque électrique EQ va prochainement faire son entrée et le modèle en préproduction de la GLC F-CELL constituera un nouveau jalon de Daimler dans la conduite sans émissions.
Cliquez ICI pour lire le rapport dans son intégralité !

The future looks green!

Un monde dans lequel les voitures ne sont à l’origine de plus aucune émission ? Si cette idée semble illusoire, le lancement de la marque EQ et du modèle en préproduction de la GLC F‑CELL de Daimlermarque l’avènementd'une ère écologique dans le secteur des transports. L’expérience longue de plusieurs années de Daimler dans la technologie de la pile à combustible a donné naissance à un SUV d'une nouvelle sorte : le premier à entraînement par pile à combustible à l’hydrogène et par batterie rechargeable, similaire à celle qui équipe les modèles hybrides rechargeables que nous connaissons. Cette combinaison est unique et inédite. Daimler AG se transforme ainsi en véritable précurseurdans le domaine de la technologie novatrice de la pile à combustible, essentielle à l’atteinte des objectifs climatiques mondiaux.
 

Les préoccupations écologiques de l’automobiliste belge vont-elles accélérer l’adoption des voitures électriques ? 

Que pense l’automobiliste belgede la problématique du climatet quelle importance accordons-nous à notre propre empreinte écologique ? Allons-nous bientôt tous passer à l’électriqueou la mobilité écologique est-elle une utopie qu'il est préférable d'oublier dès maintenant ? Mercedes-Benz dévoile tous les résultats de son enquête dans un rapport détaillé. Nous levons déjà un coin du voile : Nous sommes particulièrement attachés à notre voiture et peu enclins à nous en défaire au profit d’un système de voiture partagée ou des transports en commun. Les voitures électriques semblent à cet égard l’option la plus réaliste pour tout de même garantir une mobilité écologique. Au total, pas moins de 41 % de tous les Belges(titulaires d’un permis de conduire) envisagent l’achat d'une voiture électriqueà l’avenir, mais ils continuent de procrastineret de se montrer critiques face à l’électrique. Ce sont surtout les plus de 55 ansquis'intéressent peuaux voitures électriques : seulement 29 %d’entre eux en envisagent l’achat. 

Cliquez ICI pour lire le rapport dans son intégralité !

 

En route vers un nouveau climat ? 

Daimler a déjà avancé sur le chemin d'une mobilité plus verte, grâce à la Smart électrique et au déploiement d’une offensive sur les modèles avec la marque EQ. Mercedes-Benz propose non seulement des véhicules électriques à batterie, mais continue également de travailler sur le développement de la technologie de la pile à combustible afin d’étendre de manière écologique la gamme des carburants. Ce savoir-faire de trente ans porte aujourd'hui ses fruits au niveau de la nouvelle pile GLC F-CELL.Zéro émissionet longue autonomie : autant d’avantages qui vous apporteront de la sérénité au volant. Les temps de ravitaillement en carburant réduits et la facilité d'utilisation pratique d'un SUV en font la voiture écologique de nos rêves. Si la plupart des rêves sont illusoires, ce bijou écologique prend lentement forme. 

 

L’infrastructure est essentielle

Bijou écologique ou pas, les atouts verts des véhicules électriques dépendent d'une bonne infrastructure. Elle est essentielle au succès de la mobilité électrique. Le déploiement à la fois de bornes de recharge et de stations de distribution d’hydrogène va bon train dans le monde entier. Que ce soit à domicile, au travail, ou en faisant ses courses, il existe de nombreuses manières d’alimenter les véhicules électriques en énergie. Mercedes-Benz est également à la tête de Ionity, qui ambitionne de construiresuffisamment de bornes de recharge à haute puissanceen Europe et, d’ici 2019, au moins 100 stations de distribution d’hydrogène

 

Coopération pour des systèmes à pile à combustible non mobiles

Convaincue du potentiel de la technologie de la pile à combustible et de l’hydrogène comme moyen de stockage dans le contexte d’un système énergétique global, Daimler entame une approche exhaustive et étend des activités de développement des systèmes à pile à combustible au-delà de l’automobile.  Avec l’aide de MBRDNA et de l’incubateur d’innovations Daimler Lab1886, sa filiale NuCellSys GmbH va mettre au point des systèmes prototypes d’alimentation électrique (de sécurité) pour centres informatiques et autres applications fixes, et intégrer à cette fin des systèmes de piles à combustible prévus pour l’automobile.

 

Si vous souhaitez recevoir plus d’informations au sujet de l’enquête iVOX pour le compte de Mercedes-Benz (nous possédons encore bien plus de données chiffrées au format Excel), vous aimeriez faire un tour d’essai dans le cadre d’un reportage (de voyage) ou interviewer un collaborateur de Mercedes-Benz, n’hésitez pas à me contacter ! Je suis également intéressée par d’autres idées de collaboration comme un concours ou une séance photos de mode qui nécessite une voiture. 

Cordialement,

Elke